En Appar'T #2

Guillaume Borde, Valentin Ferré, Isabelle frémin, François Geslin, Margot Joncheray, Davide Oliveri, Mathieu Onuki, Aurélie Peterschmitt-Lévy et Nusch Werchowska

Bar Le Synthi, Rennes 

 

 

/// Jeudi 23 avril 2009
Isabelle Frémin et Nusch Werchowska

/// Vendredi 24 avril 2009
François Geslin, Margot Joncheray et Aurélie Peterschmitt-Lévy

/// Samedi 25 avril 2009
Guillaume Borde, Valentin Ferré, Margot Joncheray, Davide Oliveri et Mathieu Onuki

 

 

Neuf artistes ont été invités par l’association sans titre, 2006 à concevoir une programmation spéciale pour un bar, questionnant les structures de production et de monstration de leur travail ainsi que le processus d’élaboration des contextes artistiques.

Les propositions artistiques s’attacheront à explorer les liens entre musique, danse et arts visuels, combinant images, sons, textes et représentations dans une démarche proche du concept de performance. Plasticiens, musiciens, performeurs, danseurs et chorégraphes présentent ainsi chaque soir un événement nouveau, laissant une grande part à l’improvisation et à l’expérimentation. Reliant différents niveaux de perception, de nombreux éléments, modes de fabrication, d’activation, d’approches de la réception, se feront écho via les multiples champs de l’action artistique proposés et la façon dont les artistes s’y inscrivent. Le projet est ancré dans un temps présent, aussi bien dans la réalisation que dans la réception, et remet l’acte de création au centre de ses préoccupations.

Photographies d'En Appar'T #2 (cliquer sur "Play" en bas de l'image)

Crédits photographiques: Mathieu Harel-Vivier

 

/// Jeudi 23 avril 2009
Isabelle Frémin et Nusch Werchowska

L’Aguitare est une performance sonore réalisée par Nusch Werchowska à partir de l’objet conçu par Isabelle Frémin. La musicienne manipule la sculpture comme un instrument : petit
à petit, elle l’habille d’accessoires et en joue en improvisant totalement, selon le lieu et le moment, tandis que la sculptrice s’approprie le domaine sonore, alliant sensibilité et intuition.
Il ne s’agit pas d’une tentative pour reproduire fidèlement un
instrument ou retraduire une œuvre, mais d’un déploiement de
l’échange entre les arts.

 

/// Vendredi 24 avril 2009
François Geslin, Margot Joncheray et Aurélie Peterschmitt-Lévy

Par des successions d’actions et de règles simples, faisant appel à des indices sonores et visuels, le paysage du lieu et de l’intervention seront sans cesse (re)constitués, (re)modelés, (re)aménagés. Les corps aussi, interrogeant leurs expériences d’appréhension. Accumulation, récursivité, fiction microphonique et écoute sensible pour, non pas une représentation, mais une expérience plastique voire chorégraphique, traversée et vécue par les artistes et par les visiteurs.

 

/// Samedi 25 avril 2009
Guillaume Borde, Valentin Ferré, Margot Joncheray, Davide Oliveri et Mathieu Onuki 

Relever et révéler différentes manières de donner à entendre un lieu. Temps d’expression individuelle, mouvement sonores communs,
moments de silence. Les sculptures et machines sonores s’éveillent, puis un ensemble de cinq oreilles attentives s’accordent. Silence. Les joueurs de sons, à la recherche de modulations et d’interactions avec le lieu, vibrent et résonnent. Silence.

 

Programme d'En Appar'T#2
Conçu pour être imprimé et plié avec un retour.
ST06-EnApparT2-Programme.pdf
Document Adobe Acrobat 371.0 KB